Margaret HAMILTON

Née en 1936, Margaret Hamilton s’est toujours intéressée aux mathématiques. Dès 1959, époque à laquelle l’informatique et la conception de logiciels ne sont pas encore considérées comme des disciplines à part entière, elle commence à travailler et développe notamment un programme de prévisions météorologiques ainsi qu’un logiciel de défense aérienne au MIT. Lorsque la NASA s’est associée au MIT en vue de développer le système de guidage et de navigation pour son programme d’alunissage Apollo, l’expérience de Mme Hamilton lui a permis de prendre la tête de l’équipe chargée du développement du logiciel de vol embarqué dans les vaisseaux spatiaux pour le module de commande et le module lunaire.

Le 20 juillet 1969, alors que le module lunaire de la mission Apollo 11 approchait de la surface de la Lune, l’ordinateur de ce dernier a soudainement commencé à renvoyer des messages d’erreur. Grâce à l’affichage par priorité des messages conçu par Margaret Hamilton, les astronautes ont pu voir les avertissements 1201 et 1202, qui ont permis aux membres du centre de contrôle de mission de la NASA de comprendre ce qu’il se passait. Ces derniers ont alors demandé aux astronautes de placer le bouton du radar de rendez-vous sur la bonne position. La mission a été un véritable succès. Les membres de l’équipage de la mission Apollo 11 sont devenus les premiers êtres humains à marcher sur la Lune, et le logiciel est devenu le premier à atterrir sur la Lune.

Le logiciel conçu par Margaret Hamilton et son équipe était si fiable que la NASA a continué à en utiliser des éléments dans la station spatiale Skylab et la navette spatiale américaine. Aujourd’hui, Mme Hamilton est la directrice générale de la société Hamilton Technologies. Cette dernière a mis au point le langage de programmation USL (Universal Systems Language), son cycle de vie préventif et son automatisation, qui sont basés sur la théorie mathématique du contrôle des systèmes et des logiciels, pensée par Margaret. En 2003, elle a reçu le prix Exceptional Space Act Award de la NASA pour la récompenser du rôle pionnier qu’elle a joué dans le domaine de l’informatique. Le président Obama lui a quant à lui remis la médaille présidentielle de la Liberté en 2016.

Auteur : LEGO®

Imprimer

portail sur les S.T.E.A.M Français     English